Fédération Nationale des Victimes de la Route Téléphones : Région Nord : 01.40.07.10.05 ou Région Sud : 05.56.42.28.28
contact plan




Nous Contacter Nous contacter par téléphone Témoignages de victimes Télévision, Presse, Radio

Télévision, Presse, Radio

Emission "Sans aucun doute" sur TF1

Pendant plus de 5 ans, le Docteur Dominique COURTOIS, médecin consultant de l’émission, est intervenu au côté de Julien COURBET, puis par la suite de Christophe MOULIN, le vendredi soir dans l'émission "SANS AUCUN DOUTE" sur TF1, pour défendre les victimes d’Accidents de la Route.

La nouvelle équipe de Sans Aucun Doute

Le Docteur Dominique Michel COURTOIS, médecin consultant de l'équipe de "SANS AUCUN DOUTE" aide les victimes d'accidents corporels dans leurs démarches pour obtenir la meilleure indemnisation.

Sur le plateau, des contacts ont été établis avec les différents protagonistes ( médecins experts ou de compagnies d'assurance, cliniques, hôpitaux, assureurs ) pour tenter de résoudre des cas souvent dramatiques.

N'hésitez pas à soumettre votre cas personnel au Docteur COURTOIS
contact@fnvictimesdelaroute.asso.fr

Christophe Moulin : "Je vais résoudre vos problèmes dans TV Magazine"

Christophe Moulin, présentateur de Sans aucun doute sur TF1 Christophe Moulin, présentateur de
Sans aucun doute sur TF1
La célèbre émission de TF1 Sans aucun doute et TV Magazine s'unissent pour mieux répondre aux attentes des lecteurs et des téléspectateurs. Conseils, astuces, bonnes adresses... Tous les outils pour savoir défendre ses droits.

Comment aiderez-vous chaque semaine les lecteurs de TV Magazine ?
Christophe Moulin : Premier avantage, ils pourront disposer d'une équipe compétente : avocats spécialisés et spécialistes en matière de santé, construction, nouvelles technologies... Vos lecteurs bénéficieront également de l'ensemble de notre rédaction qui est là pour les écouter et les aider, en les accompagnant de A à Z dans la résolution de leur problème. Si cela est possible, nous aimerions pouvoir résoudre un cas précis chaque semaine.

Comment sélectionnez-vous les cas ?
Il n'y a pas de « petits » ou de « gros » cas. Un appel est lancé. Tous les sujets peuvent être abordés. La seule nécessité est de pouvoir s'appuyer sur des dossiers complets, afin de pouvoir agir vite. Nous invitons d'ailleurs les gens à avoir rapidement le réflexe Sans aucun doute et TV Magazine !

Télécharger l'article de TV Magazine (PDF | 3,13 Mo) Télécharger l'article de TV Magazine
(PDF | 3,13 Mo)
Quels conseils généraux donneriez-vous aux gens qui ont l'impression d'être dans une impasse ?
Premièrement : ne jamais faire confiance à des intermédiaires qui ne savent pas : la compétence est le seul moyen de dénouer un problème. Ensuite, il faut savoir que ce n'est pas parce que l'on doit affronter des puissants (administration, grande entreprise, marque, constructeur, hôpital...) que rien n'est possible. Enfin, il ne faut jamais perdre confiance ou courage.

Que répondez-vous à ceux qui dénoncent la dérive procédurière de notre époque ?
Ceux qui nous appellent ne sont pas procéduriers. Leur méconnaissance du système ne leur donne pas la possibilité de l'être. Ils sont tout simplement démunis, leurs problèmes sont réels et, souvent, ce sont eux les premières victimes des procéduriers.

Quelle fut votre plus belle victoire ?
Un homme devenu paraplégique après avoir été écrasé par un char de l'armée ne devait pas être indemnisé. Nous nous sommes battus pour lui et la Grande Muette a fini par céder. Finalement, chaque semaine, notre plus belle victoire est de nous sentir utiles.

Sans aucun doute défend un lecteur de TV Magazine

Accident de moto-cross : l'assurance refuse de payer

Télécharger l'article de TV Magazine (PDF | 3,5 Mo) Télécharger l'article de TV Magazine
(PDF | 3,5 Mo)
Le 16 juin 2007, Cédric, 21 ans, enfourche sa moto-cross et rejoint des amis sur un terrain privé. Victime d'une terrible chute, il apprend rapidement qu'il est paraplégique. Cédric, assuré depuis 2005, reçoit une lettre de son assureur lui expliquant que le préjudice corporel subi n'entre pas dans le cadre de son contrat d'assurance automobile, car, selon celui-ci, la garantie indemnise seulement les dommages corporels liés à un accident de la circulation.

En clair, le terrain de moto-cross privé ne peut pas être considéré comme lieu de circulation et le jeune paraplégique, qui ne retrouvera probablement plus jamais l'usage de ses jambes, n'a aucune raison de demander une quelconque indemnisation. Sa vie est bouleversée : après une opération, dix jours d'hôpital et plus de quatre mois en centre de rééducation, son quotidien n'est plus le même.

Ce que nous avons obtenu : 60 000 €

L'équipe de Sans aucun doute s'est battue pour défendre les droits de Cédric. Le jeune homme a finalement reçu une provision de 60 000 € qui lui permet d'envisager l'avenir autrement. En projet, la construction d'une maison conçue pour son handicap. Mais, pour le moment, il préfère se consacrer à la recherche d'une formation adaptée à sa nouvelle vie, dans le graphisme ou dans la réalisation de plans d'installation électrique.

Le commentaire de l'expert

Docteur Dominique Courtois Expert médical, Dominique Courtois a assisté Cédric dans son conflit avec la compagnie d'assurance.

Il explique la bataille : « La moto-cross de Cédric n'étant pas immatriculée, il ne pouvait en aucun cas se retrouver sur la route. La compagnie d'assurance a fait une erreur en assurant son véhicule comme une moto classique. Nous leur avons simplement rappelé qu'il existait bien une garantie conducteur dans ce contrat, ce qui est un point capital puisque cela implique automatiquement une prise en charge du conducteur, même si celui-ci est responsable de l'accident. Manifestement, l'agence locale de cette compagnie a commis une faute en vendant un mauvais produit. Ce qu'a finalement reconnu le siège de la compagnie, sous la pression insistante et indispensable de Sans aucun doute ».


Emission "Ca Peut Vous Arriver" sur RTL

Invité à l'émission Ca Peut Vous Arriver, animée par Julien COURBET, le Dr D.M. COURTOIS a répondu en direct, de 10 heures 30 à 12 heures, à de nombreuses victimes d'accidents de la route mécontentes des indemnisations proposées par les Compagnies d'Assurance.

Le Dr COURTOIS a rappelé les règles élémentaires à respecter au cours des différentes démarches d'indemnisation :

  • se faire toujours accompagner par un médecin expert au cours des réunions d'expertise organisées par le médecin désigné par l'assurance adverse,

  • demander à un juriste compétent de négocier pour vous le montant des indemnisations avec le régleur de la compagnie d'assurance.

Copyright © F.N.V.R. 2017 - Tous droits réservés. v2.15

Conditions Générales d'Utilisation